S’il est capable d’atteindre son objectif en proposant des réponses scriptées, un chatbot n’est pas forcément intelligent. Mais, dans certains cas, une entreprise peut avoir besoin d’un assistant virtuel plus poussé, doté d’une véritable IA. Infiniment plus complexe, un tel projet suppose de faire appel à des expertises variées et de déployer une stratégie à long terme afin de rendre le bot fonctionnel, pertinent et évolutif. Un vrai casse-tête ? Pas si vous suivez ces 7 conseils pour mettre en place un chatbot intelligent à la lettre !

1/ Bien cadrer le projet chatbot

Un projet réussi repose sur des fondations solides. Commencez par identifier les principaux scénarii conversationnels qui formeront la base de votre chatbot intelligent. Cette étape indispensable est la condition sine qua non pour définir les limites de votre projet. Et cela vous permettra de déterminer quelle est la technologie la plus appropriée !

2/ Partir de l’existant

La base de connaissances la plus pertinente à intégrer à votre bot provient de l’existant. Interrogez votre service client pour répertorier les questions récurrentes et établissez une base de données aussi complète que précise. Cela vous aidera à anticiper les interrogations les plus fréquentes de vos utilisateurs.

3/ Paramétrer les intentions du bot

Dans le jargon, les « intentions » sont les questions de base auxquelles votre bot doit pouvoir répondre. Comme pour un chatbot conversationnel « classique », sans IA, vous devez paramétrer ce premier niveau de questions.

4/ Personnaliser le chatbot

Pour optimiser les interactions entre votre bot et les utilisateurs, donnez-lui une vraie personnalité. La variation des expressions, l’intonation de la voix et le débit de parole sont autant de caractéristiques qui contribuent à personnaliser votre assistant virtuel. Et à créer plus d’empathie de la part des utilisateurs. Et si vous lui donniez une apparence grâce à un avatar ?


À lire : l’avenir du marketing serait-il un avatar intelligent ?


5/ Soumettre l’assistant virtuel à des tests

Testez votre chatbot en le soumettant à des situations réelles, bien avant de le déployer. Essayez-le d’abord en interne, entre membres de l’équipe projet. Puis confrontez-le à un panel d’utilisateurs. Ces entraînements vous assureront son bon fonctionnement et vous aideront à le perfectionner sans décevoir des utilisateurs. Et, puisqu’il s’agit d’un chatbot intelligent, pourquoi ne pas vous frotter au fameux test de Turing ?

6/ Utiliser d’autres briques de l’intelligence artificielle

L’art de la conversation n’est pas le seul talent de votre bot intelligent. Rien ne vous empêche d’intégrer d’autres briques IA afin de développer sa personnalité : détection des intentions des utilisateurs, touches d’humour, captation des sens (sons et images), interprétation des informations, traitement du langage… Les possibilités sont innombrables !

7/ Continuer à enrichir le chatbot une fois mis en place

Pour être pérenne, votre bot doit pouvoir évoluer. Injectez un brin de machine learning dans le projet : votre chatbot intelligent va ainsi apprendre tout au long de son cycle de vie. Il développera sa base de connaissances afin de répondre aux questions des utilisateurs avec toujours plus de pertinence et d’efficacité.
Le déploiement d’un chatbot doté d’une intelligence artificielle ouvre sur des perspectives fantastiques en termes de relation client. Pour transformer l’essai, il est indispensable de bien préparer votre projet et de suivre de près l’évolution de votre assistant virtuel. Vous verrez : vos utilisateurs ne pourront très vite plus s’en passer !
 

Crédit photo : Pexels / Meo

L’article 7 conseils pour mettre en place un chatbot intelligent est apparu en premier sur Living Actor.